jeudi 24 mars 2011

Rendre à Cleopatre ce qui appartient à Cleopatre: son identité!

Le vrai visage de Cleopatre selon les scientifiques. http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/03/16/l-origine-africaine-de-cleopatre-la-preuve-par-le-squelette_1168376_3244.html
Pourquoi évoquer la reine Cléopâtre? La disparition de la sublime actrice Liz Taylor, qui s'est éteinte le 23mars 2011 à l'âge de 79ans, et l'hommage qui lui a été rendu, nous a remis au goût du jour l'un des plus beaux personnages qu'il lui ait été donné d'incarner : Cléopâtre.

A l'époque qui mieux qu'elle pouvait camper le rôle de cette reine avec autant de grâce et de conviction? Il n'y a aucun doute que les producteurs avaient eu du flair en la choisissant...surtout en considérant les recettes du film. Mais ce film a été tourné en 1963, et nous savons qu'Hollywood a toujours eu une vision subjective du monde et de l'histoire en particulier. En effet, pourquoi,  mis à part le talent et la beauté incontestable et incontestée de Liz Taylor, choisir une actrice blanche comme neige pour incarner une reine d'Egypte. C'est là toute la polémique sur la couleur de peau,  les caractéristiques physiques et l'identité culturelle propre à Cléopâtre. Aujourd'hui, et même hier, grâce à de grands chercheurs, scientifiques, historiens et anthropologues tels que Cheikh Anta Diop, il a été prouvé - même si certains s'obstinent toujours à 'blanchir' l'histoire d'Egypte et à ignorer le travail approfondi de ce dernier et celui de ses confrères- que la civilisation de l'Egypte ancienne était principalement négro-africaine (de quoi iriser le poil des amis occidentaux et des cousins arabes) et il(s) explique(nt) preuves scientifiques à l'appui comment l'histoire a été falsifiée et l'Egypte ancienne "arrachée de son univers naturel négro-africaine" - voire http://www.cheikhantadiop.net/et également la bibliographie très riche de Cheikh Anta Diop égyptologue aguerri.
Et plus récemment en 2008, des études de chercheurs autrichiens menées par Hilke Thuer ont démontré que cette thèse était plus que crédible et vérifiable puisqu'ils ont découvert un squelette qui appartiendrait à la soeur cadette de Cleopatre, Arsinoé (assassinée par Marc Antoine à la demande de...Cleopatre), présentant les caractéristiques physiques, les phénotypes, d'une femme noire et non caucasienne. Il faut rappeler que Cleopatre était née de mère inconnue et était surnommée "la grecque", du fait de son appartenance à la dynastie Plotémée d'origine macédonienne. 

Il ne s'agit pas ici de s'approprier l'histoire à tout prix, mais de la réhabiliter, de la respecter, de la retransmettre telle qu'elle est, et non telle qu'on voudrait qu'elle soit. Et il semblerait que l'Egypte et son histoire fasse l'objet de mensonges, de mystères, de vols, de non-dits...Il s'agit ici non pas d'une question raciale, mais d'affirmation culturelle africaine, un métissage n'étant pas à exclure.

L'Egypte d'aujourd'hui et ses habitants actuels n'est pas celle d'avant. L'Egypte appartient certes aux égyptiens mais l'histoire de l'Egypte tout comme l'histoire de toute autre terre se construit d'abord à partir des populations autochtones et ensuite des phénomènes migratoires qui participent à l'évolution culturelle du pays. Pourtant, les invasions et colonisations (nubiennes, grecques...) qui ont entraîné un brassage de culture et un métissage dans les populations égyptiennes  resteraient vraisemblablement un moyen obscur pour des chercheurs au but obscur de colorer l'histoire à leurs goût puisque jusqu'à maintenant, certains soutiennent fermement que Cléopâtre serait purement grecque et aurait même les cheveux clairs. Cela semble dérangeant quand de nombreuses thèses soutiennent le contraire, dont la reconstitution actuelle avec des moyens de recherches plus performants de ce qui pourrait être le (vrai?) visage de Cleopatre, avec des traits plus négro-africains. Et ceci n'est évidemment pas du goût de tout le monde. Une noire? Reine d'Egypte! Quelle horreur! Ce n'est pas possible! Et puis un noir ça a des grosses lèvres, un nez large, des cheveux crépus, rien à voir avec la reine Cleopatre dont Blaise Pascal avait magnifié les traits en une phrase en parlant de son  nez "s'il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé". Il est justement temps que la face de la terre change et que l'on respecte l'histoire de chacun, en oubliant les intérêts et enjeux politico-sociaux mystérieux qui pousseraient une partie de la communauté scientifique a vouloir modifier l'histoire à l'image de la plupart des pharaons qui faisaient modifier leurs apparences dans leurs sculptures et fresques. Il faudrait combattre les préjugés ou prédispositions historiques qui ne prendraient pas en compte certaines vérités importantes et la réalité des choses. Pourquoi est-il inacceptable dans un certain milieu occidental qu'une femme noire ou métissée puisse marquer l'histoire de son empreinte et avoir autant de pouvoir?

Pour en revenir à Hollywood, vitrine mondiale du cinéma, ayant un grand impact sur ses milliards de spectateurs à travers le monde- culture de masse oblige- son cinéma  ne doit pas sous-estimer sa capacité à influencer, de par ses prises de positions cinématographiques, une vision du monde bourrée de clichés et erronée : les extra-terrestres s'ils existent sont forcément des petits hommes verts, l'Afrique totalement archaïque ou sauvage sans l'ombre d'un développement, les égyptiens tout blanc et tous blancs, et j'en passe des clichés sérieux ou comiques induits par ce cinéma et qui marquent les esprits. Et malheureusement tout le monde n'a pas l'esprit critique nécessaire pour prendre du recul et comprendre les inexactitudes du cinéma. Alors bien sur, le cinéma n'est pas censé être le reflet exact de la réalité, il est aussi là pour divertir, faire rêver et faire des entrées. Ce qui pousse à des ajustements comme dans le choix des acteurs, et la prise de position des scénaristes. Et il y a  évidemment d'autres moyens plus enrichissants et véridiques que le cinéma pour se cultiver et apprendre. Seulement, le dit cinéma reste l'un des instruments les plus divertissants et démocratiques pour contempler l'histoire. Partant de là, il faudrait que les scénaristes, réalisateurs et autres producteurs puissent pour une fois penser à être objectifs et revoir leurs positions. Qu'est ce que l'objectivité? Marilyn Monroe ne sera jamais incarnée par une actrice camérounaise ou japonaise (même à grands renforts de perruques blondes et de poudre blanche), James Brown ne revivra jamais au cinéma sous les traits d'un suédois de souche même en ayant la même dégaine et en abusant des rayons UV etc. Pourquoi alors s'éloigner de l'image réelle de Cléopâtre en effaçant toute trace d'africanité en elle? Liz Taylor et son incarnation mémorable de Cléopâtre, dans le film éponyme est grandiose, et ce film reste un classique. Mais pour le remake qui est en pour parler depuis un long moment à Hollywood, auront nous le plaisir et la surprise d'admirer une Cleopatre noire ou métisse? Le nom d'Halle Berry avait été associé au projet. Pas mal, non? On a ensuite cité...Angelina Jolie qui a d'ailleurs déjà incarnée une femme noire dans un film (il avait fallu beaucoup des litres de peinture marron, une perruque frisottante, et pour le reste elle avait la bouche de l'emploi) et ce n'était pas dérangeant même si cela a été source de polémique à l'exemple d'un Gérard Dépardieu pour jouer le rôle d'Alexandre Dumas...

Les Cleopatre du cinéma: à gauche Angelina Jolie, pressentie pour ce rôle et à droite la défunte Liz Taylor qui reste dans l'inconscient de nombreux spectateurs l'incarnation physique de Cleopatre.

Yaurait-il une erreur de casting? Rien n'est encore signé, mais déjà aucun signe de ressemblance.

Une prise de position en faveur d'une Cléopâtre africaine au cinéma serait une merveilleuse avancée dans la vision de l'histoire ou d'une partie de l'histoire égyptienne inconnue ou dénigrée...Le cinéma est là pour nous faire rêver. Liz Taylor nous a fait rêver en Cléopâtre. Et si la réalité prenait le pas sur le rêve? 

Affaire à suivre...
L'actrice oscarisée Halle Berry ne serait-elle pas majestueuse en Cleopatre?

Saleh Lô: l'humanité au bout du pinceau

Peintre, dessinateur mais surtout militant dans l’âme, Saleh Lô ancre sa pratique dans le registre du réalisme. L’artiste plasticien maurit...